Enigme : Les yeux verts

J’attaque la série des énigmes avec une de mes préférés (et une des plus difficiles). La solution (et ma source) sera donnée d’ici quelques jours avec diverses informations la concernant.

Voyons donc ça :

Un groupe de personnes, avec des yeux aux couleurs assorties, vit sur une île. Ce sont des logiciens parfaits (si une conclusion peut être logiquement déduite, ils l’atteindront instantanément). Aucun habitant ne sait la couleur de ses propres yeux. Tous les soirs à 23h, un ferry s’arrête sur l’île. Chaque habitant qui a deviné la couleur de ses propres yeux quitte alors l’île, et les autres restent. Tous les jours à midi tous les habitants se réunissent au centre de l’île, et tous peuvent se voir et compter le nombre de personnes qu’ils voient de chaque couleur (eux exclus), mais ils ne peuvent pas communiquer autrement. Chaque habitant de l’île connait les règles de ce paragraphe.

Sur l’île il y a 100 personnes aux yeux verts, 100 aux yeux bruns, et le Grand Prêtre (qui a d’ailleurs les yeux rouges). Donc chaque personne aux yeux verts voit 100 personnes aux yeux bruns, 99 aux yeux verts (et un aux yeux rouges), mais ça ne lui dit pas sa propre couleur; il pourrait très bien y avoir en tout 101 bruns 99 verts 1 rouge, ou bien 100 bruns, 99 verts 1 rouge et lui avec les yeux jaunes.

Le Grand Prêtre a le pouvoir de parler une seule fois, un seul jour sur toutes les nombreuses années passées sur l’île. S’adressant à tous les habitants, il leur dit :

« Je vois quelqu’un qui a les yeux verts.« 

Qui quitte l’île, et quand ?

PS : Il n’y a pas de miroirs ou de surface réfléchissante, pas d’astuce de ce genre. Ce n’est pas une question piège, et la réponse est logique. Elle ne dépend pas d’une ambiguïté sur un mot ou de quelqu’un qui mentirait ou devinerait par hasard, et ne repose pas sur quelqu’un inventant un langage des signes ou utilisant la génétique. Le Grand Prêtre ne regarde pas quelqu’un en particulier, il dit simplement « Je compte sur cette île au moins une personne avec les yeux verts qui n’est pas moi. » Le départ en ferry est un moment instantané, un changement d’état de « présent » à « parti ». Le temps mis à arriver au ferry ou le trajet n’est pas à considérer. Enfin, la réponse n’est pas « Personne ne part. »

Le lien pour la solution se trouve ici.

Advertisements
Cet article, publié dans Enigme, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s